Archives de Catégorie: Ulli Lust

Voix de la nuit, le nouvel album d’Ulli Lust

la voix de la nuit

Ulli Lust, la lauréate du prix Artémisia 2011, pour son album Trop n’est pas assez, sort un nouvel album Voix de la nuit, adapté d’un roman de Marcel Beyer aux éditions çà et là.
(Traduction de François Mathieu)

Infos :
-> Une dédicace est organisée à la Librairie Super-Héros à Paris le jeudi 9 octobre à 17h.
->Ulli Lust sera au Festival Quai des Bulles à Saint-Malo du 10 au 12 octobre.

 

La présentation de l’éditeur :

Hermann Karnau est acousticien, une sorte d’archéologue des sons. La voix humaine est son obsession. En 1940, il décide d’explorer systématiquement ce phénomène et, repéré par les nazis, met son savoir-faire au service du IIIe Reich. Dans sa frénésie de prouver que la langue allemande est « quelque chose que l’on a dans le sang depuis la naissance », Karnau enregistre des centaines de voix, passant du râle des mourants sur le front russe au gargouillis de gorges ouvertes au bistouri et procède à des expérimentations scientifiques afin d’obtenir la voix aryenne la plus pure. Sa position l’amène à fréquenter Goebbels, le ministre de la propagande nazie et plus particulièrement l’aînée de ses six enfants, Helga.

En avril 1945, l’Armée Rouge est dans Berlin. Un dernier carré de notables s’enferme dans le bunker d’Hitler avec Karnau et la famille d’Helga. Les voix de l’acousticien et de l’adolescente se font écho jusqu’à la fin, quand Karnau enregistre les derniers instants des enfants assassinés.

Voix de La Nuit a d’abord été un roman de Marcel Beyer (1997, Calmann-Levy). L’adaptation en bande dessinée par Ulli Lust (Trop n’est pas Assez, Prix Révélation Angoulême 2011) est un véritable tour de force narratif et graphique, combinant différents univers, plus réaliste pour l’ingénieur, plus coloré et fantaisiste pour Helga. Les deux mondes se rejoignant finalement dans la noirceur la plus profonde, marquant la folie d’un système abject.

Publicités

La revue de presse du Prix Artémisia 2011

Les articles qui rendent compte de l’événement

http://www.actuabd.com/Ulli-Lust-recoit-le-4e-Prix Artémisia de la bd féminine.http://www.bodoi.info/news/2011-01-10/trop-nest-pas-assez-prix-artemisia-2011-de-la-bande-dessinee-feminine/42253

http://www.citebd.org/spip.php?article2270

http://lireetrelire.unblog.fr/2011/01/11/trop-nest-pas-assez-prix-artemisia-2011-de-la-bande-dessinee-feminine/

http://www.neuvieme-art.com/actu/news-bd/Prix-Prix-Artemisia-Trop-N-est-Pas-Assez-Ulli-Lust-Ca-et-La-1111

http://bdvitrylefrancois.over-blog.com/article-ulli-lust-prix-artemisia-2011-pour-trop-n-est-pas-assez-64764952.html

http://www.toutenbd.com/article.php3?id_article=3543

http://www.sceneario.com/blog/?p=4628

http://www.paperblog.fr/4033492/trop-nest-pas-assez-prix-artemisia-2011-de-la-bande-dessinee-feminine/

http://www.bede-news.com/index.php/actus/2011/01/10/Artemisia-2011-pour-Ulli-Lust

http://www.bedeo.fr/actualites-bd/le-prix-artemisia-de-la-bande-dessinee-decerne-ulli-lust-100810

Le Prix Artémisia 2011 est remis à Ulli Lust pour Trop n’est pas assez

Ulli Lust.

 Le jury de l’association Artémisia a récompensé cette année Ulli Lust pour sa bande dessinée intitulée Trop n’est pas assez, parue aux éditions çà et là.

Trop n’est pas assez d’ Ulli Lust
Titre original : Heute ist der Letzte Tag vom rest deines lebens 
Traduction de Jörg Stickan, lettrage de Amandine Boucher et Hélène Duhamel 
A l’été 1984, deux jeunes punks autrichiennes de dix-sept ans, Ulli et Edi décident sur un coup de tête de partir passerquelques semaines en Italie, sans papiers d’identité, avec pour seul bagage leurs sacs de couchage et les vêtements qu’elles ont sur le dos. Leur voyage durera deux mois, et les mènera de Vienne à Vérone, en passant par Rome et Naples pour terminer en Sicile…Trop n’est pas assez est le récit autobiographique de cette aventure, à travers les quelques bonnes rencontres et les très nombreuses galères de Ulli et Edi. Après un départ presque bucolique à travers les Alpes, leur parcours se transforme progressivement en cauchemar : les deux femmes sont confrontées à une constante violence sexuelle, des macs italiens jusqu’aux mafiosi siciliens. Elles continueront leur voyage jusqu’au bout, envers et contre tout.

Ulli Lust raconte ce trip initiatique sur le mode de la tragi-comédie, sans aucune complaisance, avec beaucoup de retenue et une bonne dose d’humour. Publié en octobre 2009 en Allemagne, Trop n’est pas assez a connu un énorme succès critique depuis sa parution.

L’auteur : 

Ulli Lust en née en 1967 à Vienne (Autriche) et vit à Berlin depuis 1995 où elle a fait des études artistiques à la Kunsthochschule. Elle commence sa carrière comme illustratrice de livres pour enfants en 1993 et se lance dans la bande dessinée en 1998. Elle pratique la bande dessinée-reportage et réalise des illustrations pour de nombreux journaux ou magazines, et notamment Le Monde diplomatique.

Ulli Lust participe à l’anthologie de bandes dessinées,« Alltagsspionage »publiée chez Monogatari en 2001, puis elle réalise de nombreux ouvrages dont « Fashionvictims, Minireportagen aus Berlin » (2008, Avant-Verlag). Elle a participé au collectif « Pommes d’amour » (publié en 2008 chez Delcourt) et L’employé du Moi a édité en 2009 son récit érotico-mythique : « Airpussy ». Son dernier livre, « Trop n’est pas assez » (Heute ist der Letzte Tag vom rest Deines Lebens »), a été publié en octobre 2009 par les éditions Avant-Verlag.

Ulli Lust est également la créatrice du site de publication online electrocomics.com où elle publie des e-books et des strips d’auteurs du monde entier.

Le site d’Ulli Lust

Voici quelques photos de la lauréate le jour de la remise du prix :

 

Ulli Lust en compagnie de son éditeur.

Ulli Lust et Laureline Mattiussi, lauréate du prix Artémisia 2010.