La sélection Artémisia 2013

Capture d’écran 2013-04-10 à 14.57.53

CharonneCHARONNE-BOU KADIR de Jeanne Puchol . éditions Tiresias- Le massacre du métro Charonne en 1962, replacé dans le contexte des deux dernières années de la Guerre d’Algérie (du referendum sur l’autodétermination à la signature des Accords d’Evian), est res- titué par Jeanne Puchol avec force, rigueur et tact. Le noir et blanc renforce le reportage, la fiction n’empêche pas la documentation. Un des meilleurs albums de Puchol.

dessousDESSOUS de Leela Corman . Cà & Là

À l’orée du siècle dernier, dans le quartier juif de New York, les femmes ont bien peu d’emprise sur leur vie. Fanya et Esther, deux sœurs jumelles qui grandissent dans une boutique de dessous fé- minins vont suivre des chemins opposés. Fanya milite pour l’avortement, Ester devient prostituée, femme entretenue, puis reine de la scène. Deux destins aussi puissants que le trait noir et dansant de l’auteur.

ensilenceEN SILENCE d’Audrey Spiry . KSTR

Cet album prouve que la bande dessinée est bien un art et pas seulement une narration où l’image serait un véhicule secondaire. Nous saluons ici ce travail artistique et ces images qui voguent au fil d’une journée de canyoning agitée. Si le couple formée par Juliette et Luis risque de ne pas survivre aux remous de la rivière (et des sentiments), le talent d’Audrey, lui, en sort sublimé.

euclideEUCLIDE de Cecily . Même pas mal

En une case par page, Euclide joue sur les décalages sur- réalistes, rendant hommage à la ligne claire et aux BD des années 40, que Cecily a découvert en lisant Dick Tracy. Un premier tome abouti où l’on suit la trajectoire d’Euclide qui cristallise tout ce que l’homme peut faire de pire à une femme. De la femme objet à la femme au foyer, de la mère à la putain, la dessinatrice reprend à son compte un com- bat féministe hélas encore d’actualité.

bourréeJE SUIS BOURRÉE MAIS JE T’AIME QUAND MÊME d’Anaïs Blondet . Onapratut

Jour et nuit, quelque soit l’heure, l’héroïne de ces petits mo- ments de vie est bourrée comme un coing. C’est son seul plaisir, car les mecs ne se bousculent pas dans sa vie et comme l’alcool rend moche, ça ne s’arrange pas. Sur cette trame trash et d’une rare auto- flagellation, Anaïs Blondet a fait un petit album décapant et à contrepied de la mode : une BD «girly qui vomit», ça fait du bien quand le «girly» fait vomir.

AGLAE_couv.inddLA GESTE D’AGLAÉ d’Anne Simon . Misma

Tout droit sortie de l’album Sergent Pepper’s des Beatles, Anne Simon s’inspire de Being for the Benefit of Mr Kite! pour camper l’univers onirique où se joue sa Geste d’Aglaé. Avec humour, les personnages valsent entre raison et passions. Aglaé, tour à tour, femme abusée, mariée de force, reine toute puissante, amoureuse et mère soumise joue l’héroïne de cette comédie humaine et féministe.

philoLA PETITE PESTE PHILOSOPHE de Vanna Vinci . éditions Marabulles

Vanna Vinci, Un Quino au féminin? Mais la gamine a les dents plus pointues que Mafalda. On ne pouffe pas à chaque vignette mais on apprécie l’esprit grinçant. Une petite fille pas infantile, ça change des adultes qui les sont trop souvent. Avant même de naître la “peste” semble avoir tout compris du monde où elle débarque, sinon pourquoi vouloir ne sortir du ventre de sa mère qu’en présence de son avocat?

rondeLA RONDE de Birgit Weyhe . Cambourakis

Au principe du récit-tourniquet mis en œuvre par Schnitzler dans sa célèbre pièce éponyme,BirgitWeyhe ajoute celui d’une traversée du siècle. Entre 1917 et 2011 se succèdent des portraits d’hommes et de femmes reliés par une médaille de baptême accrochée à une chaîne. En dépit de cadrages un peu répétitifs, le récit intéresse de bout en bout et surprend par de belles trouvailles graphiques.

le-livre-des-nuages_couvLE LIVRE DES NUAGES de Fabienne Loodts . Warum

Du beau roman de Chloe Aridjis, Fabienne Loodts traduit avec beaucoup de sensibilité le côté anxiogène du séjour de la jeune Mexicaine Tatiana à Berlin. Entre deux âges, entre deux nuances de gris, entre deux hommes – un vieil érudit qui revisite le douloureux passé de la ville et un jeune métérologue amoureux du ciel –, la jeune femme se laisse dériver et nous fait partager sa mélancolie urbaine.

montparLES FILLES DE MONTPARNASSE de Nadja . Olivus

Fin XIXe. Quatre femmes, artistes sont confrontées à la domination masculine. Derrière la fiction, on devine Camille Claudel ou Yvette Guilbert. Dans ce premier tome, Amélie sauve un écrivain d’une crise d’inspiration – et s’en trouve récompensée par son «licenciement». Mais ces quatre-là ont de l’énergie à revendre – tout comme Nadja, dont l’art dynamique contraste avec l’atroce des situations.

moinsbeteTU MOURRAS MOINS BÊTE T.2 de Marion Montaigne . Ankama

Avec ce deuxième opus du savoureux Tu mourras moins bête, issu de son blog, Marion Montaigne et son avatar le professeur Moustache s’attaquent au corps humain, ses mystères et ses misères. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l’anatomie, les virus et bactéries, servi par un dessin et des commentaires hilarants qui n’en dissimulent pas moins une approche scientifique documentée et sérieuse.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s