La gallo-romaine aux pinceaux entre dans « L’Histoire »

Marie-Jo Bonnet, membre fondatrice d’Artémisia, est une historienne d’art reconnue, qui s’est surtout attachée à explorer le travail et la création des femmes artistes.

Elle publie dans le numéro de mars de la revue « L’Histoire » un article sur la découverte d’une tombe de femme artiste ayant vécu au IIIe siècle de notre ère. Celle-ci a été enterrée dans une villa en Vendée avec tous ses instruments – pinceaux, godets, amphores, coffres. C’est le premier témoignage d’une pratique artistique féminine.

Cette découverte exceptionnelle, qui s’est faite au XIXe siècle, devrait changer notre appréhension des femmes artistes dans l’Antiquité.

Pour accéder au site de la revue

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s